10. juin, 2016

L'éveil...la colère

 

 Oui, je suis épileptique, depuis l'âge de 8 ans. 

 Oui, j'ai été traitée et stabilisée grâce à la Depakine . 

 Oui, on ne m’a pas informée des effets secondaires que l'acide valproïque aurait sur mes enfants. Mis à part la spina-bifida pour laquelle, afin de l'éviter, j'ai pris un traitement d'acide folique (vitamine B12) et la fente palatine.

 Oui, aujourd'hui, je suis seule (très encouragée par mes enfants) à me battre en Suisse, afin de prouver que tous leurs troubles  sont liés directement à la prise de Depakine. Je suis en mode guerrière et je me dois pour mes enfants et pour tous les autres enfants (cachésignorés, oubliés) en Suisse de faire sortir la vérité au grand jour. Car ils ont le droit d'être diagnostiqués comme des "EnfantsDepakine" ou mieux du syndrome valproate ou du syndrome de l'anti-convulsivant, au lieu d'être traité de bobet du village ou d'enfant caractériel ou de s'entendre dire: "tu mériterais des coups de pieds au cul, ça te pousserait à bosser" et j'en passe… 
 En toute sincérité j’en peu plus de me battre, mais pour rien au monde, je lâcherai mes enfants. Car je le sais, je le ressens au plus profond de mon être, qu’il y a quelque chose qu’on a occulté de nous dire. Pour quelle raison ? 

 Là est toute la question. Là va être mon combat... 

                                   Régine